Study of wastewater treatment

of oil refinery Samir Sidi Kacem (Morocco)

 

Etude de traitement des eaux résiduaires 

de la raffinerie de pétrole SAMIR Sidi Kacem (Maroc)

 

A. Haidar1, A. Echchelh2*, O. Kassou3, A. Chaouch1

1 Laboratoire de Chimie Appliquée et de Contrôle de la Qualité, Département de Chimie,

Faculté des Science BP133, Université Ibn Tofail Kénitra, MAROC

2 Laboratoire de génie électrique et système énergétique,

Faculté des Science BP133, Université Ibn Tofail Kénitra, MAROC

3 Laboratoire de Contrôle de Qualité. Raffinerie de Pétrole SAMIR BP 60. Sidi Kacem. Maroc.

* Corresponding author. E-mail: echeladil@yahoo.fr

Received: 29 October 2008; revised version accepted: 10 May 2009

 

Abstract

     In order to reduce the flow of pollutants in wastewater from petroleum industries, a preliminary study was undertaken in SAMIR refinery Sidi Kacem (Morocco). This study had as prime objective to estimate pollution overall physical and chemical wastes. The first step is to identify sources and the origins of pollution within the company itself, and then study the performance of the purification treatment station. The goal is to reduce the levels of pollutants in the water below the values set by the national and international standards. Measures of quality indicators have been made for twelve months on samples taken following a bimonthly frequency. Yields purification facilities reach 89% in BOD5, 79% COD and 70% in suspended solids. The average concentrations of suspended solids in the treated effluent meet in 76% of the measurements made with the standards recommended by rejecting the standard Moroccan (<50 mgl-1). The elimination of chlorides is weak and unstable with an average yield of 9%. On the whole, the average salt levels remain relatively high compared to the tolerable limit for a release of oil refinery in a receiver. It was also revealed an average of 0.82 mg / l (± 0.29) for sulphides with a turnover rate of 96% and an average of 0.10 mg / l (± 0.01) phenols with a turnover rate up to 99%.

 

Keywords: Oil refinery; wastewater treatment; purification performance; SAMIR Sidi Kacem; Morocco.

 

Résumé 

     Dans le souci de réduire le flux des polluants présents dans les eaux résiduaires des industries pétrolières, une étude préliminaire a été entreprise au niveau de la raffinerie SAMIR Sidi Kacem (Maroc). Cette étude avait comme premier objectif d’estimer la pollution physico chimique globale dans les effluents résiduaires pétroliers. Il s’agit d’abord, d’identifier les sources et les origines de pollution au sein de l’entreprise même, et ensuite d’étudier les performances épuratoires de la station de traitement. Le but est de ramener les teneurs des éléments polluants dans l’eau en dessous des valeurs fixées par les normes nationales et internationales. Des mesures d'indicateurs de qualité ont été effectuées pendant douze mois sur des échantillons prélevés suivant une fréquence bimensuelle. Les rendements épuratoires moyens atteignent 89% en DBO5, 79% en DCO et 70% en MES. Les concentrations moyennes en MES de l'effluent traité répondent dans 76% des mesures effectuées aux normes de rejet recommandées par la norme marocaine (<50 mgl-1). L'élimination des chlorures est faible et instable avec un rendement moyen de 9%. De manière globale, les teneurs moyennes en sels restent assez élevées par rapport à la limite tolérable pour un rejet de raffinerie de pétrole dans un milieu récepteur. Par ailleurs, on a révélé une moyenne de 0,82 mg/l (± 0,29) pour les sulfures avec un taux d’abattement de 96% et une moyenne de 0,10 mg/l (± 0,01) pour les phénols avec un taux d’abattement à hauteur de 99%.

 

Mots clés : raffinerie de pétrole ; traitement des eaux usées ; performances épuratoires ; SAMIR Sidi Kacem ; Maroc.

 


 

© 2015