Estimation of pyrogenic emissions from vegetation (savanna and forest) fires in Côte d’Ivoire over West Africa

 

Estimation des émissions pyrogéniques

issues des feux de  végétation (savane et forêt)

de Côte d’Ivoire en Afrique de l’Ouest

 

J. K. Kouamé1*, F.-X. D. B. Bouo1, Y. Tchétché1, P. Assamoi2, S. Cautenet3

1 Université d’Abobo-Adjamé ; UFR-SFA ; Laboratoire de Physique Fondamentale et Appliquée (LPFA).

02 BP 801 Abidjan 02, Côte d’Ivoire

2 Université de Cocody ; UFR-SSMT ; LAPA-MF. 22 BP 582 Abidjan 22 , Côte d’Ivoire

3 Université Blaise Pascal ; LAMP - CNRS - ; 24, Avenue des Landais, 63177 Aubière cedex, France

* Corresponding author. E-mail: justinkof@yahoo.fr

Received: 02 May 2009; revised version accepted: 21 March 2010

 

Abstract

     In order to complete the cadastre already achieved in Côte d'Ivoire for domestic and industrial emissions, we estimate monthly (December-February) and following the vegetation cover, pyrogenic emissions from savanna and forest fires. These estimates are made from the spatial and temporal distribution of active fires in our area of study. They range from 8.38 10-7 Tg.yr-1 (Hg0) to 13.5 Tg.yr-1 (CO2) and 1.26.1025 particles.yr-1 (N (>0.12 (mm diam)) to 2.85.1025 particles yr-1 (CN), in the savannah regions. In the forest, they range from 8.76 10-8 Tg.yr-1 (Hg0) to 1.38 Tg.yr-1 (CO2), and 8.76.1023 particles.yr-1 (N (>0.12 (mm diam)) to 2.98 1024 particles.yr-1 (CN). We have, respectively, for CO and NOx, 1.49 10-1 and 3.55 10-3 Tg.yr-1 for the Sudanese savannah in December, 5.9 10-2 and 2.02 10-2 Tg.yr-1 for Sudan savanna in January, 3.36 10-1 and 1.4 10-3 Tg.yr-1 for the Guinea Savannah in January, 9.11 10-2 and 3.27 10-2 Tg.yr-1 for the forest in February. Emissions of January are the strongest. They are almost equal to those of December and February combined. The Guinea savanna emits more than other vegetation types. The forest, with a shorter period of burning, has the lowest emissions, despite its high density of vegetation. For some species, emissions from savannas are more than 20 times higher than in the forest.

 

Keywords: Pyrogenic emissions; Savanna and forest fires; Côte d’Ivoire; West Africa.

 

Résumé

     En vue de compléter le cadastre déjà réalisé en Côte d’Ivoire pour les émissions domestiques et industrielles, nous estimons mensuellement (Décembre à février) et suivant le couvert végétal, les émissions pyrogéniques issues des feux de savane et de forêt. Ces estimations sont faites à partir de la variabilité spatiale et temporelle des feux actifs sur notre domaine d’étude. Elles vont de 8,38 10-7 Tg.an-1 (Hg0) à 13,5 Tg.an-1 (CO2) et de 1.26.1025 particules.an-1 (N (>0,12 (mm diam)) à 2,85 1025 particules an-1 (CN), dans les régions de savane. Dans la zone de forêt, elles varient de 8,76 10-8 Tg.an-1 (Hg0) à 1,38 Tg.an-1 (CO2), et de 8.76 1023 particules.an-1 (N (>0,12 (mm diam)) à 2,98 1024 particules.an-1 (CN). Nous avons respectivement pour le CO et les NOx 1,49.10-1 Tg.an-1 et 3,55.10-3 Tg.an-1 pour la savane soudanaise en décembre, 5,9 10-2 Tg.an-1 et 2,02 10-2 Tg.an-1 en janvier pour la savane soudanaise, 3,36 10-1 Tg.an-1 et 1,4 10-3 Tg.an-1 pour la savane guinéenne en janvier, 9,11 10-2 et 3,27 10-2 pour la forêt en février. Les émissions de janvier sont les plus fortes. Elles sont pratiquement égales à celles de décembre et de février cumulées. La savane guinéenne émet plus que les autres types de végétation. La forêt avec une plus courte période de brûlage, a la plus faible émission malgré sa forte densité de végétation. Pour certaines espèces, les émissions des savanes sont plus de 20 fois supérieures à celles de la forêt.

 

Mots-clés: Emissions pyrogéniques ; Feux de savane et de forêt ; Côte d’Ivoire ; Afrique de l’Ouest.


 

© 2015