The characterization of scaling power of irrigation water of the agricultural region in large Agadir

 

Caractérisation du pouvoir entartrant des eaux d’irrigation de la région agricole du grand Agadir

 

A. Hadfi1*, H. Eddaoudi1, M. El Hadek1, A. Ghorbel2, A. Driouiche1*

1 Equipe de Chimie de l’Eau et Interactions Eau-Matériaux, Faculté des Sciences, Université Ibn Zohr, BP 8106, Agadir, Maroc.

2 Laboratoire d'Entartrage et Physico-chimie des eaux; Route Touristique de Soliman BP 95, 2050 Hammam-Lif, Tunisie.

* Corresponding author: E-mail: hadfiabd@yahoo.fr / driouiche@yahoo.fr

Received: 09 November 2009; revised version accepted: 12 November 2010

 

Abstract

     The region of Agadir is characterized by a dry climate which is varied from the fair arid by the oceanic influences to the hyper arid. The rarity of resources in water in this region incites the agriculturists to use methods of economic irrigation. Thus, from the 90’s, the agricultural sector in the region of Souss knew an important structural evolution relying on the use of the irrigation localized method or dripping method. However, this method generated the difficulties that constituted some constraints to the agricultural development of this region. Here one may notice the lack of the localized irrigation uniformity that generates the decrease of the agricultural production, and this is due to the chemical plugging of the drippers. The physico-chemical analysis of the waters of this region shows that the contents in calcium and in magnesium of these different waters are very high. The hardness (TH) of the waters reaches 118 °F. The hydrogenocarbonate content is located between 14 and 45 °F. The classification of these waters for the assessment of the risk of the plugging according to their hardness shows that 90% of the waters of this agricultural region are hard waters. The chemical and structural analysis of the deposits of tartar collected on the pipes of the localized irrigation proves that tartar is constituted to more of 98% of calcium carbonates. The identification of the introverted tartar deposits on the internal partitions of the distributors of these irrigation waters has been done from their chemical analysis and their test by diffraction of the X-rays, and proves that tartar is constituted to more of 98% of calcium carbonate. The characterization of the scaling power of some waters of irrigation selected among the sampled waters, by the method of controlled degassing, has also been done and also proves the tartar character of these waters.

 

Keywords: Localized irrigation; Plugging; Hard waters; Calcium carbonate; Scaling power.

 

Résumé

     La région d’Agadir est caractérisée par un climat sec, variant de l’aride atténue par les influences océanique à l’hyper aride. La rareté des ressources en eau dans cette région incite les agriculteurs à utiliser des méthodes d’irrigation économiques. Ainsi, à partir des années 90, le secteur agricole dans la région du Souss a connu une évolution importante portant sur l’utilisation de la méthode d’irrigation localisée ou goutte à goutte. Cependant, cette méthode a généré des difficultés qui ont constituées des contraintes au développement agricole de cette région. On cite Le manque d’uniformité de l’irrigation localisée, qui engendre la baisse de la production agricole, qui est dû au colmatage chimique des goutteurs. L’analyse physico-chimique des eaux de cette région montre que les teneurs en calcium et en magnésium de ces différentes eaux sont très élevées. Le titre hydrotimétrique atteint 118 °F. Le titre alcalimétrique complet se situe entre 14 et 45 °F. Le classement de ces eaux pour l’évaluation du risque du colmatage, en fonction de leur dureté, montre que 90% des eaux de cette région agricole sont des eaux dures. L’identification des dépôts de tartre recueillis sur les parois internes des distributeurs de ces eaux d’irrigation a été effectuée à partir de leur analyse chimique et de leur examen par diffraction des rayons X et prouvent que le tartre est constitué à plus de 98% de carbonate de calcium. La caractérisation du pouvoir entartrant, par la méthode de dégazage contrôlé, de quelques eaux  d’irrigation sélectionnées parmi les eaux échantillonnées a été également effectuée et prouve également le caractère entartrant de ces eaux.

 

Mots clefs: Irrigation localisée ; Colmatage ; Eaux dures ; Carbonate de calcium ; Pouvoir entartrant.

© 2015