Phytobac, a practical tool management of pesticides wastes

 

Le phytobac, un outil pratique de gestion

des effluents phytosanitaires

 

A. Hormatallah1, Lh. Bazzi2,  R. Salghi3*,  A. Zarrouk4, H. Zarrok5,  B. Hammouti4

1 Laboratoire des pesticides, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Complexe Horticole d’Agadir, Maroc.

2 Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations, Agadir

3 Equipe Génie de l’Environnement et de Biotechnologie, Ecole Nationale des Sciences Appliquées, B.P 1136 Agadir, Maroc.

4 LCAE-URAC18, Faculté des Sciences, Université Mohammed Premier, BP 4808, Oujda, Maroc.

5Laboratoire des procèdes de séparation, Faculté des Sciences, Kénitra, Maroc

* Corresponding author. E-mail: r_salghi@yahoo.fr

Received: 20 February 2012; revised version accepted: 15 March 2012

 

Abstract

     Disposal of leftover pesticide mixtures from sprayer operation, spillages, tank filling or cleaning equipment have been identified as the major risks of contamination of soil and water in agricultural system. Phytobac is a biological technology that widely used to minimize point source contamination by pesticides in agricultural system. The composition of the biobed filtering substrate has been identified as a key factor controlling their epuration efficiency. The biofilter substrate is elaborated from a homogenized mixture of local soil; crop residues of peach, nectarine, apple, and asparagus and chopped straw of asparagus in different proportions able to degrade active substances belong to different class of pesticides. An important degradation of pesticides is obtained after recycling through the biofilters filled by 28% of crop residues, 71% of soil and 1% of straw asparagus. Then a biobed, at orchard farm MAAMORA PRIM located on Kenitra area in Morocco, is performed.

 

Keywords: Pesticides wastes; Phytobac; Pesticides residues.

 

Résumé

     Les effluents phytosanitaires dont les reliquats des bouillies de pulvérisation et/ou les eaux de rinçage du matériel de pulvérisation constituent un groupe important des déchets résultants de l’utilisation de pesticides.  Le traitement des effluents de pulvérisation est actuellement au cœur d’une réflexion intégrant la réglementation, les bonnes pratiques agricoles et les capacités technologiques. Le phytobac est l’un des dispositifs importants pour remédier et réduire l’impact des pollutions ponctuelles et diffuses liées à l’utilisation des pesticides. L’optimisation de ce procédé biologique épuratoire a montré que la meilleure substrat est celle constituée par le biofiltre contenant 28 % des débris des cultures de pêchers, nectarine et pommiers, 71% de sol de l’exploitation  et 1% de la paille de l’asperge. Ainsi une mise en place du phytobac a été réalisée dans le domaine MAAMORA PRIM, situé dans la province du Kénitra au Maroc.

 

Mots clés : Effluents Phytosanitaires ; Epuration biologique ; Résidus des pesticides.

 


 

© 2015