Theoretical examination of the complexation of uracil and its homologous with Hg (II) and Zn (II)

by the quantum method Austin Model One (AM1)

 

Examen théorique de la complexation de l’uracile et ses homologues

avec Hg (II) et Zn (II) par la méthode quantique Austin Model One (AM1)

 

H. Chafai, A. Kassale, N. Mounir, H. El Jazouli, M. Bazzaoui, A. Albourine*

Equipe de Chimie de Coordination, Laboratoire Matériaux et Environnement, Faculté des Sciences,

Université Ibn Zohr, B.P : 8106 Agadir, Maroc

* Corresponding author. E-mail: albourine@yahoo.fr

Received: 20 January 2012; revised version accepted: 27 May 2012

 

Abstract

     The purine and pyrimidine are derived from the decomposition of nucleic acids and are present in natural waters (uracil and his substituted). The speciation of these biologically interesting molecules is very important both in the presence or absence of metal cations. It is in this context the interest of its study in an isolated state through a quantum semi-empirical method Austin Model One (AM1). The aim of this work is to calculi the enthalpies of formation of complexes between uracil, thymine, and 5-Fluorouracil-and mercury (II) or zinc (II). This will allow the identification of the most stable geometries of various complexes. It was conclude that the stability of the complexes for both metal ions follows the order of the following systems: (U) / M <  (Thy) / M < (5-Fu) / M

 

Keywords: AM1 method; Coordination binary; Thymine; 5-Fluorouracil; Uralic.

 

Résumé

     Les bases puriques et pyrimidiques proviennent de la décomposition des acides nucléiques et sont présentes dans les eaux naturelles (l’uracile et ses homologues). La spéciation de ces molécules d’intérêt biologique est très importante que ce soit en présence ou en absence de cations métalliques. C’est dans ce contexte que nous nous sommes intéressés à cette étude à l’état isolé grâce à une méthode quantique semi-empirique Austin Model One (AM1). Ce travail a pour objectif de calculer les enthalpies de formation des complexes formés entre l’uracile, la thymine, et le -5-Fluorouracile et le mercure (II) ou le zinc (II). Ceci permet la mise en évidence des géométries les plus stables des différents complexes. Nous pouvons ainsi conclure que pour les deux ions métalliques, la stabilité des complexes suit l’ordre des systèmes suivants : (U)/M < (Thy)/M < (5-Fu)/M

 

Mots clés : Méthode AM1; Coordination binaire; Thymine ; 5-fluorouracile ; Uracile.

© 2015