Characterization of metallurgical powder by the backscattering spot image analysis

Caractérisation d’un rejet minier par simulation et analyse de la tache de lumière retrodiffusée dans un milieu en suspension

N. Abdenouri1*, P. Snabre2, A. Belghit3, G. Flamant2

1 PEM, FSTG Bv Abdelkrim El khattabi BP 618 Guéliz Marrakech, Maroc

2 IMP/CNRS Odeillo BP :5, 66125 Font-Romeu Cedex, France

3 LMTAI Avenue Michel CREPEAU 17042 La Rochelle Cedex 01, France

* Corresponding author. E-mail: naji_abdenouri@yahoo.fr

Received : 01 June 2004; revised version accepted : 4 February 2005

Abstract

The optical method based on multiple light scattering is an instrument for granulometry analysis, and estimates the dispersed phase properties of metallurgical powder. Such optical method often requires a previous dilution of the dispersion. In the first part of this work, we present physical concepts concerning multiple light backscattering spot image. In the second part, we expose details of experimental setup for recording and treating spot image. We compare the obtained results with prediction state obtained by using Monte-carlo simulation of radiative transfer in suspensions media.

We consider two samples of minerals wastes. The first one is constituted of iron sulfide and the second one of lead sulfide powders. Both samples are provided from the same hydrometallurgical treatment. The estimate of the mean particle size and the sedimentation factor are deduced and compared to those obtained for the reference powders.

Keywords : Multiple light scattering; Particle size; Sedimentation factor; Online process monitoring; Monte-Carlo method.

Résumé

Dans ce travail nous avons utilisé la diffusion de la lumière pour déduire la taille moyenne de poudres métallurgiques. Deux poudres ont été considérées, l’une est essentiellement constituée de sulfure de fer l’autre de sulfure de plomb. Elles sont considérées comme étant des déchets d’une chaîne de production de concentrés de zinc et de plomb. Aussi par la même méthode, les coefficients de sédimentation ont été déterminé pour les solutions préparées. Cette méthode pourrait être utilisée dans la chaîne de production afin d’effectuer des mesures en temps réel. Les deux échantillons en provenance du même traitement hydrométallurgique ont des tailles voisines et de l’ordre de 1 mm avec des coefficients de sédimentation qui varie de 0.9 pour le sulfure de fer à 0.95 pour le sulfure de plomb.

Mots clés : Diffusion de la lumière, Taille des particules, Facteur de sédimentation, Milieu en suspension, Méthode Monte-carlo.

© 2015