The flying ashes

for the underground waters defluoridation

Les cendres volantes pour la défluoruration

des eaux souterraines

A. Moufti1*, H. Garmes1, A. Hamdani2, M. Mountadar1

University Chouaib Doukkali. Faculty of sciences,Chemistry department.

1 Analytic chemistry unity and Genius of the environment

2 Laboratory of Applied Microbiology and biotechnology, B.P. 20, 24000 El Jadida, Morocco

* Corresponding author. E-mail: Fluor.75@caramail.com

Received : 13 Avril 2004; revised version accepted :04 June 2005

Abstract

The rich water consumption in fluorides ([F-]>0.8 mg/l, under arid climate) presents a harmful effect on the health of all living beings to know: fluorosis. In this survey, the adsorption in dynamic regime on a strong material is the physic-chemical method tested for the elimination of the fluorides of the waters of descended exhaures of the extraction of the black phosphate in the city of Youssoufia (Morocco). Proceeds it used rest on the utilization of the flying ashes of the thermal power station of Jorf-lasfar to El Jadida, presenting the advantage to have a power in addition strong adsorbent of its availability and its exemption from payment. The gotten results showed that one can reach a percentage of elimination of the fluorides of 97% in the optimal conditions of our experience. According to its encouraging results by the simplicity appropriate in to work , by the reasonable cost of working and equipment, and by the good output of elimination, we can foresee that the flying ashes can be used filterable adsorbent how in the domain of water defluoridation.

Keywords: Pollution; Waters of exhaure; Defluoridation; Flying ashes.

Résumé

La consommation des eaux riche en fluorures ([F-]>0.8 mg/l, sous climat aride) présente un effet nocif sur la santé de tout être vivant à savoir : fluorose. Dans cette étude, l’adsorption en régime dynamique sur un matériau solide, est la méthode physico-chimique testée pour l’élimination des fluorures des eaux d’exhaures issues de l’extraction du phosphate noir à la ville de Youssoufia (Maroc). Le procède utilisé repose sur l’utilisation des cendres volantes de la centrale thermique de Jorf-lasfar à
El Jadida, présentant l’avantage d’avoir un pouvoir adsorbant fort en plus de sa disponibilité et sa gratuité. Les résultats obtenus ont montré qu’on peut atteindre un pourcentage d'élimination des fluorures de 97% dans les conditions optimales de notre expérience. D’après ces résultats encourageants par la simplicité de mise en œuvre, par le raisonnable coût de fonctionnement et d’équipement, et par le bon rendement d’élimination, nous pouvons prévoir que les cendres volantes peuvent être utilisées comme filtrant adsorbant dans le domaine de défluoruration des eaux.

Mots clés: Pollution ; Eaux d'exhaure ; Défluoruration ; Cendres volantes.

© 2015