Binary and ternary interactions of mercury(II) with some benzene polycarboxylic acids

Complexes binaires et ternaires du mercure(II) avec quelques acides benzène polycarboxyliques

A. Assabbane1*, S. Qourzal1, M. Tamimi1, A. Albourine1, Y. Ait-Ichou1, M. Petit-Ramel2

a Laboratoire de Chimie-Physique, Equipe de Photocatalyse et Environnement, Département de Chimie,

Faculté des Sciences, Université Ibn Zohr, B.P. 8106, Cité Dakhla, 80000 Agadir, Maroc.

b Laboratoire d'Instrumentation et de Chimie Analytique en Solution LICAS, 43 boulevard du 11 novembre 1918,

69622 Villeurbanne cedex, France.

* Corresponding author. E-mail: aassabbane@yahoo.fr

Received: 22 February 2005; revised version accepted: 01 March 2006

Abstract

The ionic stability constants b 0q1 resulting from the successive deprotonations of carboxylic groups of some benzene polycarboxylic acids ligands as : 1,2,3-benzenetricarboxylic (hemimellitic (Hem)), 1,2,4-benzenetricarboxylic (trimellitic (Tri)) and 1,2,4,5-benzenetetracarboxyli (pyromellitic (Pyr)) acids, have been determined by potentiometric measurements at 25°C and ionic strength I = 0,1 (NaNO3). Potentiometric data were used to calculate the stability constants of the binary and ternary complexes detected, by a ?pit-mapping? treatment. From these constants, the distribution of the complex species concentrations is plotted versus a pH gradient.

Keywords: Benzene polycarboxylic acids; Mercury(II); Ternary and binary complexes; Potentiometry.

Résumé

Les constantes de stabilité b 0q1 résultant des déprotonations successives des fonctions carboxyliques des acides benzène polycarboxyliques, tels que les acides 1,2,3-benzènetricarboxylique (hemiméllitique (Hem)), 1,2,4-benzènetricarboxylique (triméllitique (Tri)) et 1,2,4,5-benzènetetra carboxylique (pyroméllitique (Pyr)), ont été calculées, à partir des mesures protométriques, à 25°C et à force ionique 0,1 M (NaNO3). Les données potentiométriques expérimentales en présence de mercure(II), traitées par une méthode de ?pit-mapping?, conduisent à l’identification et à la stabilité des espèces binaires et ternaires. A partir des constantes de stabilité affinées nous avons établi les courbes de répartition des espèces, complexées ou non, en fonction de pH.

Mots clés : Acides benzène polycarboxyliques; Mercure(II), Complexes binaires et ternaires; Potentiométrie.

© 2015