Natural colorants from prickly pear fruit juices: Extraction, Separation, Characterization and Stability study

 

Les colorants naturels issus des jus de fruits du figuier de barbarie : Extraction, Séparation, Caractérisation et Etude de stabilité

 

S. Maataoui Belabbes1*, A. Hmyene2, M. Khalid3, S. Hilali1

1Laboratoire de Biochimie Nutritionnelle et Alimentaire. Département de Biologie Appliquée et Agroalimentaire.

Faculté des Sciences et Techniques, B.P 577, Settat, Maroc

2Laboratoire de Biochimie. Département de Biologie. Faculté des Sciences et Techniques, B.P 146,  Mohammedia, Maroc

3 Laboratoire de Chimie Organique. Département de Chimie et Environnement,

Faculté des Sciences et Techniques, B.P 577, Settat, Maroc

* Corresponding author. E-mail: maataouis@hotmail.com

Received: 02 March 2005; revised version accepted: 22 June 2006

 

Abstract

     The qualitative analysis of the pigments contained in the prickly pear fruits was studied. After methanolic extraction of the juices of the yellow-orange and purple fruits, the spectrophotometric analysis showed the existence of two main of pigments, of bétalaïns type, absorbent respectively at 484 and 535 nm. The electrophoretic separation of the pigments showed that the two types of fruits contain the two pigments, but in different proportions. After separation, HPLC analyse showed that is acts of indicaxanthine and bétanin. The stability of these pigments was studied under temperature and pH effects. The effect of the pH is detectable only with very high values, whereas the effect of the temperature seems to be function of the nature of the pigment, the intensity of heat treatment and time of incubation. The use of the prickly pear, as source of natural dyes, remains possible, by holding account of the factors influencing their stability.

 

Keywords: Opuntia ficus-indica ; Pigments ; Electrophoretic separation ; Identification ; Stability.

 

Résumé

     L’analyse qualitative des pigments contenus dans les fruits du figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) a été  étudiée. Après extraction méthanolique des jus des fruits de couleur jaune-orange et ceux de couleur pourpre, l’analyse spectrophotométrique a montré l’existence de deux types de pigments, absorbant respectivement à 484 et à 535 nm. La séparation électrophorètique des pigments a montré que les deux types de fruits contiennent les deux types de pigments, mais en des proportions différentes. Après séparation, l’analyse par HPLC a montré qu’il s’agit de l’indicaxanthine et de la bétanine. La stabilité de ces pigments a été étudiée sous l’effet de la température et du pH. L’effet du pH n’est détectable qu’à des valeurs très élevées, alors que l’effet de la température semble être fonction de la nature du pigment, de l’intensité du traitement thermique et du temps d’incubation. L’utilisation du figuier de Barbarie comme source de colorants naturels, reste  possible, en tenant compte des facteurs qui influencent  la stabilité de ses pigments.

 

Mots clés : Opuntia ficus-indica ; Pigments ; Séparation électrophorètique ; Identification ; Stabilité.

© 2015