alkalinity and contribution of the geochemestry.Case of the soils of the lake Fetzara (algerian North-East).

 

alcalinité et apport de la géochimie.Cas des sols du lac Fetzara (Nord-Est algérien).

 

R.  Djamaï1*, Y.  Daoud2, J. Ouardi3, V. Vallès4, D. Fadel1, A. Laïfa1, M. Benslama1

1Laboratoire d’Ecologie et Environnement, Université Badji Mokhtar, BP12, Annaba, Algérie

2Dépt. des Sciences du sol, Institut National Agronomique, El-Harrach –Alger, Algérie

3Faculté des Sciences et Techniques de Beni Mellal B.P. 523,  Beni Mellal, Maroc

4Laboratoire d’Hydrogéologie, UAPV, 74 Rue Louis Pasteur F84000 Avignon, France

*Corresponding author. Email : djamai_rachid@yahoo.fr

Received: 26 March 2005; revised version accepted: 17 September 2006

 

Abstract

     The soils of the lake Fetzara present a strong variability. The clogging of environment caused by the water creates a strong variability of anoxia conditions and the partial pressures in CO2 are very variable in time and in space. When  the solutions  of soils concentrated, the adsorbant complex fixes the potassium, the sodium and the magnesium and releases the calcium. It results an inversion of the sign of the residual alkalinity calcite and the residual alkalinity calcite + gypsum. The variations of the concentrations submitted by the principals cations, can be attributed to different ionic exchanges between the soil’s solution and argilo-humic complex. After the precipitation of the calcite, the amount of the calcium and the alkalinity increases, then the amount of sulfates controlled by the gypsum decreases. Several  processes probably affected the amount of sulfates, however, the principal phenomenon is that of salinization. On the other hand, the sodium’s adsorption  indicates  an sodisation of the  adsorbant complex of the soil. The use of the «Aqua » model allows to establish a link between the chemical composition quality of the solution and the nature of the developed soils. The thermodynamics modelization allows a quantitative prediction of the variations of the concentration of the major elements.

 

Keywords : Soil salinity;  Chemical facies;  Geochemistry;  Diagrams of concentration;  Residual alkalinity; Calcite;  Gypsum; «Aqua » model; Fetzara.

 

Résumé 

     Les sols du lac Fetzara présentent une forte variabilité. L’engorgement très fréquent du milieu par l’eau du lac crée une forte variabilité des conditions d’anoxie et les pressions partielles en CO2 sont très variables dans le temps et dans l’espace. Lorsque les solutions de sols se concentrent, le complexe adsorbant fixe du potassium, du sodium et du magnésium et libère du calcium. Il en résulte une inversion du signe de l’alcalinité résiduelle calcite et l’alcalinité  résiduelle calcite + gypse. Les  variations des concentrations  subies par les principaux cations, peuvent être attribuées aux différents échanges ioniques entre la solution du sol et le complexe argilo-humique du sol.  Après  la précipitation de la calcite, la teneur en calcium augmente et l’alcalinité aussi,  puis la teneur en sulfates, contrôlés par le gypse diminue. Divers processus  affectent probablement les teneurs en sulfates, cependant le principal phénomène est celui de la salinisation. D’autre part, l’adsorption du sodium indique une sodisation du complexe adsorbant du sol. L’utilisation du modèle «Aqua » permet de faire le lien entre la qualité de la composition chimique de la solution et la nature des sols développés. La modélisation thermodynamique permet une prédiction quantitative des variations de concentration  des éléments majeurs. 

   

Mots clés : Salinité des sols ; Faciès chimique ; Géochimie; Diagrammes de concentration; Alcalinité résiduelle; Calcite ; Gypse ;   Modèle «Aqua »; Fetzara.

© 2015