Preparation and characterisation

of activated carbon of argan wood

 

Préparation et caractérisation

du charbon actif du bois d’arganier

 

A. Karouite1, A. Elabed1*, E. Khamlich 2, A. Zeriouh 3, L. Belkbir1

1 Département de chimie, Faculté des Sciences, 4 Avenue Ibn Battouta B.P. 1014 RP Rabat, Maroc

2 Ecole Supérieure de Technologie, Avenue Prince Héritier Sidi Mohammed, B.P. 227,  Salé, Maroc

3 Ecole Royale Navale, Sour Jdid, Sidi Beliout, Casablanca, Maroc

* Corresponding author. E-mail:a.elabed@gmail.com

Received: 08 August 2006; revised version accepted:

 

Abstract

     The activated carbons used for the realization of this study were obtained by the thermal transformation of the wood of cut of the argan tree under CO2 and H2O. The application of the mathematical model of Langmuir to the data obtained by the adsorption isotherms of the methylene blue showed that the prepared activated carbons have big capacities of adsorption and an important specific area. In addition, the porosimetry of mercury permitted to calculate the porous volume as well as the diameter of pores while the scanning electronic microscopy (SEM) served for the visualization of the activated carbons texture and therefore the size of the pores. The three methods of characterization used have permitted to compare the efficiency of the reactants used and showed that the activation under water steam is more effective and more economic than the activation under carbon dioxide.

 

Keywords: Activated carbon; Argon wood; Isotherm adsorption; Porous volume; Specific area.

 

Résumé

     Les charbons actifs utilisés pour la réalisation de cette étude ont été obtenus par la transformation thermique du bois de coupe de l’arbre d’arganier sous différents gaz réactants tel le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau. L’application du modèle mathématique de Langmuir aux données obtenues des isothermes d’adsorptions du bleu de méthylène a montré que les charbons actifs préparés ont de grandes capacités d’adsorption et des surfaces spécifiques importantes. Par ailleurs, la porosimétrie à mercure a permis de calculer le volume poreux ainsi que le diamètre des pores tandis que la microscopie électronique à balayage (MEB) a servi pour la visualisation de la texture des charbons actifs, et par conséquent de visualiser les pores en question. Les trois méthodes de caractérisation utilisées ont permis de comparer l’efficacité des gaz réactants utilisés et ont montré que l’activation sous vapeur d’eau est plus performante et plus économique que l’activation sous dioxyde de carbone.

 

Mots clés : Bois d’arganier ; Charbon actif ; Isotherme d’adoption ; Surface spécifique ; Volume poreux.

© 2015