Inorganic quality of surface waters in arid zone:

case of Wadi  El hai dam“Fontaine des Gazelles”

(area of Biskra, S.E. Algeria)

 

Qualité  minérale des eaux de surface en zone aride:

cas de Oued El hai, barrage : Fontaine des Gazelles.

(région de Biskra, S.E. Algérien)

 

Z. Guerraiche*, A. Boudoukha, H. Mekaoussi

Laboratoire de recherche  en hydraulique appliquée, Université   Hadj Lakhdar  Batna,  Algérie

* Corresponding author. E-mail: Zguerraiche@Yahoo.fr

B.P 38 Tadjenanet 43220 Mila –Algérie

Received: 26 March 2007; revised version accepted: 24 July 2007

 

Abstract

     The catch of 60 water samples on the nearest proximity of ‘Oued el Hai’ during the first half of the year 2002 in the South-East of Algeria (region of Biskra), has permitted to carry out a complete analyses of these waters.

     The description of the site geological formations as well as the statistical analyses of the physico-chemical data show that there are two prevalent facieses. The first one is  sodium chloride  which gradually becomes calcium chloride. Waters begin to acquire their mineralization at the first rains where they will be recharged in aerosols leading already to a low concentration in different elements. While raining, a part of the water which runs off flows in the principal river of ‘Oued el Hai’ and finishes in the dam of ‘Fontaine des gazelles’. At the time of the run-off, waters would be recharged in ions such as Na+,  Cl and  SO42 -  by the effect of dissolution of the Triassic salted formations and those of the gypsum related to the gypsiferous marls. The use of the chemical fertilisers in agriculture leads to an increase of the nitrate concentrations.

     This effect is observed at the dam where the concentrations reach 2 méq/l. ¶At At At At the dam, water will be recharged  in ionic concentrations by the  evaporation effect which reaches its maximum in these areas characterized by semi-arid to arid climates.

 

Keywords : Salinity; Evaporites; Surface water; Geology.

 
Résumé 

     Le prélèvement de 60 échantillons d’eau au niveau  de Oued El Hai durant le premier semestre de l’année 2002 dans le Sud Est algérien (région de Biskra), a permis  de procéder à une analyse complète de ces eaux. La description des formations géologiques du site ainsi que les analyses statistiques des données physico-chimiques, ont permis de montrer qu’il existe deux faciès prédominants. Le premier est de type chloruré sodique passant  progressivement au faciès chloruré calcique. Les eaux commencent à acquérir leur minéralisation dès les premières pluies où les eaux se chargent d’aérosols donnant déjà une légère concentration de différents éléments. Lorsque  la pluie tombe,  une partie de l’eau s’écoule vers le cours d’eau principal, Oued El Hai pour finir dans le barrage Fontaine des gazelles. Ces eaux vont se charger d’ ions  Na+,  Cl-,  SO4-- par effet de dissolution des formations salées du Trias et celles du gypse lié aux marnes gypsifères. L’utilisation d’engrais chimiques dans l’agriculture  fait augmenter  les concentrations des nitrates. Cet effet est aussi observé au niveau du barrage  où les concentrations atteignent 2 méq/l. . Les eaux de ce dernier se chargent d’éléments chimiques par effet d’évaporation qui atteint son maximum dans ces régions caractérisées par des climats arides à semi arides.

 

Mots clés : Eau de surface ; Salinité ;   Evaporites ; Géologie.

© 2015