Pollution of the superficial sediment

by nine heavy metals: case of Annaba bay

(Algeria – south-western Mediterranean)

 

Pollution du sédiment superficiel par neuf métaux traces :

cas de la baie d’Annaba

(Algérie – Méditerranée sud-occidentale)

 

N. Ouali1, F. Derradji2*, Y. Bouhedja3, C. Kasdarli4

1Département des Sciences de la Mer. Université Badji Mokhtar –B.P.12 – Annaba 23000 -  Algérie

2 Département de Géologie. Université Badji Mokhtar – B.P. 12 – Annaba 23000 - Algérie

3 Département de Chimie. Université Badji Mokhtar – B.P. 12 – Annaba 23000 -  Algérie

4 ECOPLAN. 28, rue Benamiour Abdelkader - Annaba 23000 -  Algérie

* Corresponding author. E-mail: derradji_d@yahoo.fr

Received: 08 October 2007; revised version accepted: 03 March 2008

 

Abstract

   The pollution of the marine sediment is essentially localized in the inshore zone where flow out streams, toppings of factories and sewers. In the Mediterranean Sea, the Program of the United Nations for Environment (PNUE) coordinates the Action Plan for the Mediterranean Sea (WFP) and implemented several programs covering the scientific, socio-economic and legal aspects of the Mediterranean environmental protection. Located in the East of the Algerian littoral with 85 km of coast, the city of Annaba is a bay opened to an industrial, urban and tourist vocation. For more than 30 years of polluting have poured without preliminarily treatments of the products whose quantity nor quality nor qualities are known. The presence of 2 ports (commercial and of fishing), the absence of stations of water treatment worn and an anarchistic urbanization, concentrated on a tape of littoral of 1 km and a multiplication by 6 of the population of this city during the estival season contribute towards a degradation of surround littoral sailor and the acceleration of the pollution of the gulf of Annaba. Thus, in 2005, we identified and quantified in the superficial sediment of the seven stations distributed along the coastline of Annaba (3 beaches, 1 industrial zone, 2 ports and a mouth of ruded), 9 heavy metals it is about the Cd, Cu, Cr, Fe, Mn, Ni, Pb, Zn and As. Resulted them gotten permitted us to put in evidence a predominance of Iron, as well as the Copper and the Chromium that are present in abnormally elevated quantities inside the ports.

 

Keywords: Pollution; Heavy Metals; Sediment; Annaba bay; Algeria.

 

Résumé

      La pollution  marine est essentiellement localisée dans la zone côtière où s’écoulent fleuves, déversements d’usines et égouts.  En méditerranée, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) coordonne le Plan d’Action pour la Méditerranée (PAM) et a mis en œuvre plusieurs programmes couvrant les aspects scientifiques, socio-économiques et juridiques de la protection de l’environnement méditerranéen. Située à l’Est du littoral algérien avec 85 km de côte, la ville d’Annaba est une baie ouverte à une vocation industrielle, urbaine et touristique. Depuis plus de 30 ans des industries polluantes déversent sans traitements préalables des produits dont la quantité ni la qualité sont connues. La présence de 2 ports (commercial et de pêche), l’absence de stations de traitement des eaux usées et une urbanisation anarchique, concentrée sur une bande de littoral d’1 Km concourent vers une dégradation de l’environnent littoral marin et l’accélération  de la pollution  du golfe d’Annaba. Ainsi, en décembre 2005, nous avons identifié et quantifié dans le sédiment superficiel des sept stations  réparties, le long du littoral Ouest d’Annaba (3 plages, 1 zone industrielle, 2 ports et une embouchure d’oued), 9 métaux lourds, il s’agit du Cd, Cu, Cr, Fe, Mn, Ni, Pb, Zn et l’As. Le calcul, des concentrations, faisant référence aux normes existantes (Française et Algérienne). Les résultats obtenus ont permis de mettre en évidence une prédominance du Fer, du Cuivre et du Chrome total, qui sont présents en quantités anormalement élevées à l’intérieur des ports.

 

Mots clés : Pollution; Métaux traces; Sédiment; Baie d’Annaba; Algérie.

© 2015