Survey of the thermal transfers in a termite nest:

an approach to the conception

of a dynamic envelope for bioclimatic building

 

Etude des transferts thermiques dans une termitière :

une approche à la conception

d’une enveloppe dynamique pour l’habitat bioclimatique

 

M. A. Djoman1*, S. Touré1, A. Memelèdje2, A. Gbané1

1 Laboratoire d’Energie Solaire, UFR-SSMT Université de Cocody, Abidjan (Côte d’Ivoire), 22 BP 582 Abidjan 22, Côte d’Ivoire

2 Laboratoire de Physique de l’atmosphère et mécanique de fluides UFR-SSMT Université de Cocody, Abidjan,

22 B.P 582 Abidjan 22, Côte d’Ivoire

* Corresponding author. E-mail: djomanaka@yahoo.fr

Received: 17 November 2007; revised version accepted: 21 April 2008

 

Abstract

     This work is about the survey of thermal transfers in a termite nest. From a single hat termite nest constructed by the Cubitermes, we measured experimentally the temperatures distribution for different solar radiations. These measures allowed us to note that during the warming-up, a stratification of the temperature exists from the hat (hottest zone) toward the pedestal where the temperature varies a little some either the intensity of the sun.

     A theoretical part based on the general equations of heat and mass transfer in porous media permitted to finalize a mathematical model. With the model, we valued different heat fluxes exchanged by the termite nest with the ambient environment.

     The goal of this survey is to understand the influence of the external meteorological conditions on the internal microclimate of the termite nest and to use the results in bioclimatic building.

     The results obtained show that the termite nest possesses auto thermal insulation properties. The termite nest self-management of the thermal energy by diode effect is a certain asset for bioclimatic building.

 

Keywords: Thermal transfer; Thermal self-management; Termite; Termite nest, defensive wall; Bioclimatic building; Diode effect.

 

Résumé

     Ce travail porte sur l’étude des transferts thermiques dans une termitière. A partir d’une termitière épigée construite par les Cubitermes, nous avons mesuré expérimentalement la distribution des températures pour différents ensoleillements. Ces mesures nous ont permis de constater que pendant l’échauffement, il existe une stratification de la température du chapeau (zone la plus chaude) vers le socle où la température reste peu variable quelque soit l’intensité du soleil.

     Une partie théorique basée sur les équations générales de transfert de chaleur et de masse en milieux poreux a permis de mettre au point un modèle mathématique. A l’aide du modèle, nous avons évalué globalement les différents flux thermiques échangés par la termitière avec le milieu ambiant.

     Le but de cette étude est de comprendre l’influence des conditions météorologiques externes sur le microclimat interne de la termitière et d’utiliser les résultats dans l’habitat bioclimatique.

     Les résultats obtenus montrent que la termitière possède des propriétés d’auto isolation thermique : elle est isolante pour les forts ensoleillements ; par contre elle devient conductrice  pour les faibles ensoleillements.

 

Mots clés : Transfert thermique ; Autogestion de l’énergie thermique ; Termitière ; Mmuraille ; Habitat bioclimatique ; Effet diode ; Enveloppe dynamique ; Habitat bioclimatique.

© 2015