Pitting Corrosion of Hydrogenated AISI 304 Stainless Steel

 

Influence de l’hydrogène sur la corrosion par piqûre de l’Acier Inoxydable 304

 

F. El Hilali1*, M. Jerome2, J. Galland2

1 Faculté des Sciences de Meknès, UFR SMI, Département de Chimie, MEKNES, Maroc

2. CFH Lab., Ecole Centrale Paris, Grande Voie des Vignes,

F-92295 CHATENAY-MALABRY Cedex (France)

* Corresponding author. Email: felhilali@yahoo.com

Received: 26 June 2008; revised version accepted: 19 August 2008

 

Abstract

     Pitting corrosion of AISI 304 austenitic stainless steel has been studied with or without hydrogen absorption. Hydrogen was introduced into the metal by electrolytic charging in a molten salts bath at 300 °C. Hydrogen contents (30 to 70 ppm) were evaluated by vacuum outgasing at 600°C. Pitting corrosion of the metal (either hydrogenated or not) has been obtained by two ways: potentiokinetic curves in 0.1M HCl + 0.5 M H2SO4, or different duration of immersion in 1M FeCl3.

     Examinations of the steel surface (number and shape of the pits) have been realized using a SEM and a microtopograph (3D measuring station). Shape of the pits was modified by hydrogen, and their number and size were increased.

 

Keywords : Ferric chloride test; Hydrogen; Pitting corrosion; Polarisation; Type 304 stainless steel.

 

Résumé

La corrosion par piqûre de l'acier inoxydable austénitique 304 a été étudiée en présence et en absence d'hydrogène. L'hydrogène est introduit dans le métal par chargement électrolytique en bain de sels fondus à 300°C. Des essais de dégazage à 600°C  sous vide permettent de quantifier l'hydrogène introduit dans le métal.

Deux méthodes sont adoptées pour créer des piqûres à la surface du métal : courbes de polarisation potentiodynamiques dans une solution HCl 0.1 M + H2SO4 0.5 M et immersion de différentes durées dans une solution standard de FeCl3, 6H2O. Dans les deux cas, on assiste à un phénomène de piqûration et les résultats montrent que la présence de l'hydrogène change le comportement de l'acier.

L'examen des surfaces au M. E. B. et au micro - profilomètre montre que la densité et la forme des piqûres sont également modifiées; la présence d'hydrogène accroît le nombre et la taille des piqûres de façon sensible.

 

Mots clés: Tests aux chlorures de fer ; Hydrogène ; Corrosion par piqûre ; Polarisation ; Acier Inoxydable 304.

© 2015