Physical and chemical characterization of metal archaeological artefacts:

“Case of Roman coins from Volubilis”

 

Caractérisation  physico-chimique de matériaux archéologiques métalliques :

«Cas de pièces de monnaie romaines du site archéologique de Volubilis »

 

A. Allouch1*, F. Benyaich1, A. Chergui2

1Département de physique, Faculté des Science, Université Moulay Ismail, Meknès.

2Ministère de la culture, Conservation du Site Archéologique de Volubilis.

* Corresponding author. E-mail: allouchali@yahoo.fr

Received: 14 January 2008; revised version accepted: 31 July 2008

 

Abstract

     The archaeological metal objects are very valuable testimonies of the cultural and historical heritage of humanity. The materials and techniques used for their production have evolved over time.

     The physicochemical characterizations of these materials can develop there knowledge. According to the techniques used on these objects we can date as we can go back to their elemental composition and manufacturing processes.

     In this communication we present a study of a batch containing twenty (20) coins struck in different periods of the Roman Empire. These coins come from reserves of Volubilis Archaeological Site and have been characterised by Scanning Electron Microscope associated with Energy Dispersive Spectroscopy at the National Centre for Scientific and Technical Research of Rabat, Morocco. The data obtained are processed mathematically through multivariable statistical treatments. The results will then be correlated to the archaeological and historical data.

 

Keywords: Alloy; coin; material; Scanning Electron Microscope; Energy Dispersive Spectroscopy.

 

Résumé

     Les objets archéologiques métalliques sont des éléments du patrimoine culturel et historique de l’humanité. Les matériaux et les techniques employés pour leur production n’ont cessé d’évoluer avec le temps.

     Les caractérisations physicochimiques de ces matériaux permettent d’en approfondir les connaissances. Selon les techniques mises en oeuvre on peut dater ces objets comme l’on peut remonter à leur composition élémentaire et aux procédés de fabrication utilisés.

     Nous présentons à cet effet l’étude effectuée sur un lot de vingt (20)  pièces de monnaie de périodes différentes de l’empire romain. Ces monnaies proviennent des réserves du Site Archéologique de Volubilis. L’étude a porté sur un lot de pièces de monnaie analysées par Microscope Electronique à Balayage couplé à la Spectroscopie à Dispersion d’Energie, aux laboratoires du Centre Nationale pour la Recherche Scientifique et Technique de Rabat, au Maroc.

     Les données ainsi recueillies ont été analysées à l’aide d’outils statistiques multivariables, les résultats obtenus sont intéressants, ils nous ont permis de tirer certaines conclusions concernant l’origine des éléments composant les pièces ainsi que des renseignements sur  les procédés de fabrication, ces résultats devront être corrélés aux données archéologiques et historiques.

 

Mots-clés : Alliage; monnaie; matériau; Microscope Electronique à Balayage; Spectroscopie à Dispersion d’Energie.

© 2015