NATURAL CONVECTION TRANSFER NEAR MODERN WALLS BY NIGHT: GLASS AND CEMENT PARPEN IN HUMID TROPICAL REGION

 

TRANSFERT PAR CONVECTION NATURELLE

PRES DE PAROIS MODERNES DE NUIT :

VITRE ET PARPAING DE CIMENT EN REGION TROPICALE HUMIDE

 

A. Memeledje*1, A. Gbané2, M. A. Djoman2, A. Sako1

1 Laboratoire de physique de l’atmosphère et de mécanique de fluide, UFR SSMT,

Université de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire, 22 BP 582 Abidjan 22,

2 Laboratoire d’énergie solaire, UFR SSMT, Université de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire, 22 BP 582 Abidjan 22

* Corresponding author. E-mail: djelememe@yahoo.fr

Received: 08 May 2008; revised version accepted: 10 March 2009

 

Abstract

     This article treats a problem of natural convection neighbouring modern walls such as a glass and a parpen covered to hydraulic cement. In this study, we try to analyze in quality and quantity convective phenomena as from real datas, to verify the validity of correlations used in literature to estimate convected fluxes. The verification shows a good enough agreement in certain cases and an appreciable dispersion in others. This dispersion is a drawback for the fiability of ecoenergy diagnosis, but it is necessary to control and reduce energy consumption. The second important reason of this work carries on the thermal response in natural convection of two walls; in fact, the article indicates that the glass wall seems to present advantage to the thermal loss at hours of selected attempts.

 

Keywords: natural convection; eco energy diagnosis; thermal loss; thermal response.

 

Résumé

      Cet article traite des transferts thermiques par convection naturelle auprès de parois souvent rencontrées dans les maisons d’aujourd’hui ; ce sont les parois vitrées et en parpaing de ciment enduit de mortier. Dans cette étude, nous tentons d’analyser qualitativement et quantitativement les phénomènes convectifs à partir de données réalisées in situ et de vérifier la validité des corrélations utilisées de la littérature pour estimer les flux convectés. Cette vérification fait apparaître une assez bonne concordance dans certains cas et une dispersion sensible dans d’autres. Cette dispersion est un aléa pour la fiabilité des diagnostics éco énergétiques, diagnostics nécessaires pour une bonne maîtrise et une gestion rationnelle de l’énergie. La seconde raison importante de cet article porte sur l’analyse de la réponse thermique en convection des deux parois ; en effet, l’article indique que la baie vitrée semble présenter un avantage à la déperdition thermique aux heures d’essais choisies.

 

Mots clefs : convection naturelle; diagnostics Eco énergétiques; déperdition thermique; réponse thermique.

© 2015