Intérêt de l’effet Peltier

dans la détection de la température de rosée

Application à la mesure du taux d’humidité de l’air

M. El Harzli1*, B. Bouchikhi2

1 Ecole Supérieure de Technologie

Km 5, Route d’Agouray, BP.3103, Toulal - Meknès

2 Laboratoire d’Electronique et deTtraitement de l’Information ,UFR : PTCES

Faculté des sciences, Département de physique, BP 4010, Beni M’hamed - Meknès

* Corresponding Author. E-mail : mohamed.el_harzli@iam.net.ma

Receveid 20 Novembre 2000;revised version accepted 06 June 2001

Abstract

In many fields such as agriculture, agro-industry, textile and others, the knowledge and control of the water content of air are of primary importance, in order to ensure optimal production. It is in this direction that the instrumentation knew various processes of hygrometrical measurements. Several types of sensors were developed, namely those based on methods of measurements such as dry and wet thermocouples and detection of the dewpoint . This last method seemed more adequate to produce a new hygrometrical current through isothermal bimetallic junction (thermocouple) for cooling or heating purposes until reaching the surrounding medium dew temperature. The water content is then given starting from very known diagrams and curves.

Keywords: Thermocouple ; Peltier effect ; Cooling ; Temperature of dew ; Water content.

Résumé

Dans de nombreux domaines tels que l’agriculture, l’agroalimentaire, le textile et autres, la connaissance et le contrôle du taux d’humidité de l’air sont primordiaux, en vue d’assurer une production optimale. C’est dans ce sens que l’instrumentation a connu divers procédés de mesures hygrométriques. Au niveau des capteurs, plusieurs types ont été développés, à savoir ceux à sorption, à variation d’impédance et autres. Quant aux méthodes, on connaît les mesures psychrométriques, par thermocouples sèche et humide et par détection du point de rosée. Cette dernière méthode nous a semblé adéquate pour réaliser un nouveau capteur hygrométrique, où le refroidissement est assuré par effet Peltier. Le principe consiste à injecter un courant électrique à travers une jonction bimétallique (thermocouple) isotherme, en vue de la refroidir ou de la chauffer, jusqu’à la température de rosée du milieu environnant, le taux d’humidité est ensuite déterminé à partir de diagrammes et courbes très connus.

Mots clés : Thermocouple ; Effet Peltier ; Refroidissement ; Température de rosée ; Taux d’humidité.

© 2015