Contamination provoquée par des Monnaies en Euros et EN Francs FRANçAIS due à la Lixiviation et au Frottement

P.-G. Fournier1*, T. Govers2, M. Abani3, H. Boughaleb3, M. Monkade3

1 Laboratoire de Spectroscopie de Translation, Université Paris-Sud, Bâtiment 478, 91405 Orsay, France

2Aecono Consulting, 59 rue de Prony, 75017 Paris, France 

3Département de Physique, Faculté des Sciences, Université Chouaïb Doukkali, B.P. 20, 24000 El Jadida, Morocco

* Corresponding author. E-mail : Paul-Guy.Fournier@stim.u-psud.fr

Received : 04 March 2002; revised version accepted :20 March 2002

Abstract

Metal surfaces composed of nickel or nickel alloys (euro and French francs coins) have been submitted to a series of 24 hours and 168 hours leaching tests in order to measure the amounts of aluminium, copper, iron, nickel, tin and zinc dissolved in solutions with pH values ranging from zero to 6.5. When considering the totality of euro denominations one finds higher release rates for nickel, copper and zinc than for the francs when the HCl concentrations are lower than 10–3 mole/l. This result is in agreement with that reported by Lidén and Carter. Coin handling tests yield results that are in contradiction with those deduced from solubility rates evaluated on the 24 hours or 168 hours time-scale. The handling of a single new 1€ or 2€ coin releases on the average 0.25 µg of nickel, 1.3 µg of copper and 0.17 µg of zinc. The used french coins release on the average 0.45 µg of nickel, 0.26 µg of copper and 0.08 µg of zinc. The average amounts of these metals found on three fingers of the hand before handling the coins were, respectively, 2.9, 8.4 and 15 µg.

Keywords : Allergy; Nickel; Copper; Solubility; Leaching.

Résumé

Des surfaces en cupronickel, laiton de nickel et nickel (des pièces d’euros et de francs français) ont été soumises à divers tests de lixiviation sur 24 heures et 168 heures afin de mesurer les quantités d’aluminium, cuivre, étain, fer, nickel et zinc dissoutes dans des solutions à pH compris entre zéro et 6.5. L’ensemble des euros libère plus de nickel, cuivre et zinc, que les francs quand les concentrations en HCl sont inférieures à 10–3 moles/l, confirmant ainsi les conclusions des précédents travaux de Lidén et Carter. Des tests de manipulation de monnaies donnent des résultats contradictoires à ceux déduits des expériences de lixiviation à l’échelle de temps d’un jour ou d'une semaine. La manipulation d'une seule pièce neuve de 1 ou 2€ libère en moyenne 0.25 µg de nickel, 1.3 µg de cuivre et 0.17 µg de zinc. Les anciennes pièces en francs libèrent en moyenne 0.45 µg de nickel, 0.26 µg de cuivre et 0.08 µg de zinc. Les teneurs moyennes de ces métaux, relevées sur trois doigts de la main, sont respectivement de 2.9, 8.4 et 15 µg.

Mots Clés : Allergie; Nickel; Cuivre; Solubilité; Lixiviation.

© 2015