Etude thermogravimétrique

de la décontamination thermique des sols pollués

par le 4-Chlorobiphenyle. Influence du n-hexane

C. El Assal1, N. El Mejdoub1*, S. Marzak1, G. Trouvé2, L. Delfosse2, P. Gilot2

1 Université Ibn Tofail; Faculté des sciences, Département de Chimie. P.B : 133, 14000 Kénitra, Maroc

1 Laboratoire Gestion des Risques et Environnement, Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse, Université de Haute Alsace, 25 rue Chemnitz, EA 2334, 68200 Mulhouse cedex, France

* Corresponding author. E-mail : n_mejdoub@hotmail.com

Recived : 15 April 2002; revised version accepted : 19 May 2003

Abstract 

To study the thermal decontamination of soils, the montmorillonite was artificially polluted with the 4-chlorobiphenyl (4-CBP) by using the n-hexane as solvent of contamination. Firstly, the influence of water and n-hexane on the clay was examined by thermogravimetric analysis (TGA). The solvent used seems to retain water if the clay is hydrated, and polymerized if it’s dried. In the presence of the hydrophobic 4-CBP, the montmorillonite does not need to be previously dried. Secondly, the thermogravimetric study of thermal decontamination of soil showed that the decontamination took place in three stages and it’s ratio is about 56% at a temperature between 198 and 335°C.

Keywords : Thermal decontamination; Montmorillonite; 4-chlorobiphenyl, n-hexane; Thermogravimetric Analysis.

Résumé

Pour étudier la décontamination thermique des sols, la montmorillonite est polluée artificiellement par le 4-chlorobiphenyle (4-CBP) en utilisant le n-hexane comme solvant de contamination. Au préalable une étude de l’influence de l’eau et du n-hexane sur l’argile a été effectuée par analyses thermogravimétriques (ATG). Le solvant utilisé semble retenir de l’eau si l’argile est hydratée et il se polymérise si elle est séchée. En présence du 4-chlorobiphenyle qui est hydrophobe, la montmorillonite n’a pas besoin d’être sécher préalablement. L’étude de sa décontamination thermique par ATG montre que cette dernière s’effectue en trois étapes et que le taux de décontamination est de 56% pour une température comprise entre 198 et 335°C.

Mots clés : Décontamination thermique ; Montmorillonite ; 4-chlorobiphenyle ; N-hexane ; Analyses thermogravimétriques.

 

© 2015