PART DE LA DURETE CALCIQUE PERMANENTE COMME ACCELERATEUR DE L’ENTARTRAGE ET NOTIONS DE TAC LIMITE DE BLOCAGE DE PRECIPITATION DE CaCO3

M. Nefzi1,2*, M. Ben Amor2, M. Maâlej2

1 Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux Sonede, 23 Rue Jawhar Lel Nehru, 1008 Montfleury- Tunis, Tunisie

2 Institut National de Recherche Scientifique et Technique INRST, Laboratoire des Procédés, BP 95,  2050 Hammam Lif, Tunisie

* Corresponding author. E-mail : nefzi_med@gotmail.com

Received : 16 January 2002; revised version accepted : 01 September 2002

Abstract

In this paper, we are intended to explore the effect of permanent softening by inducing modifications of the scaling power clearly different to calo-carbonic solutions in the same initials Complete Alcalimetric Title CAT. We will follow two means researches tracks :

- a first one is to determine the germination time equivalent tG for solution witness a calco-carbonic solution having CAT 25°F (with hight scaling power) by adding adequate rates of CaCl2 to calco-carbonic solutions with less CAT. The purpose is to see if the germinate time to his only, is the determining index in scaling;

- a second track makes intervening maximal calcic permanent hardness 100°F CaCl2. This track explores many helpful information permitting specially to determinate :

- a new precipitation limit right that delimitates, in conditions which are near to the reality, for any concentration of CAT, the zone where the scaling is impossible, and

- news notions for limits CAT for blocking precipitation of calcium carbonate.

Keywords : Scaling ; Germination time ; Calcium carbonate ; Decarbonatation ; Permanent hardness.

Résumé

Dans ce travail, nous explorons l’effet de la dureté calcique permanente induisant des modifications du pouvoir entartrant d’une solution ou eau cible. Pour cela, on suit deux voies principales de recherche :

- une première voie est de déterminer l’équivalent en temps de germination tG d’une solution calco-carbonique pure de 25°F de TAC comme témoin (à fort pouvoir entartrant) et ce par l’ajout de taux optimum de CaCl2 à des solutions calco- carboniques pures de TAC moindres. Le but est de voir si, le temps de germination est, à lui seul, déterminant dans la caractérisation de l’entartrage.

- une deuxième voie qui fait intervenir une valeur fixe maximale de dureté calcique permanente 100°F CaCl2 permettant d’explorer des informations très utiles et spécialement de déterminer :

- une nouvelle droite limite de précipitation DLP qui délimite, dans des conditions proches de la réalité, pour n’importe quelle concentration de TAC, la zone au-delà de laquelle l’entartrage n’est pas possible,

- de nouvelles notions de TAC limites de blocage de précipitation de carbonate de calcium.

Mots clés : Entartrage ; Temps de germination ; Carbonate de calcium ; Décarbonatation ; Dureté permanente.

© 2015