Influence of the anisotropy structural on the mechanical behavior during the deformation by drawing

 

Influence de l’anisotropie  structurale

sur le comportement mécanique

au cours de la déformation par emboutissage

 

A. Boumaiza1*, N. Rouag1, T. Baudin2,  R. Penelle2

1 Laboratoire Microstructures et Défauts, Faculté des Sciences, Université Mentouri Constantine, 25000 Algérie.

2Laboratoire de Physico-Chimie de l’Etat Solide, UMR CNRS 8648,

Université de Paris Sud, ICMMO, Bât 410, 91405 Orsay Cedex, France.

* Corresponding author. E-mail: a_boumaiza05@yahoo.fr

Received: 22 November 2006; revised version accepted: 30 April 2007

 

Abstract 

    The deep drawing ability is considered in relation with the structural anisotropy, in a comparative study between two sheets. The industrial problem is crack propagation during forming; the mechanical behavior is related to the texture and the grain morphology. We have considered the mechanical characteristic evolution in the rolling plane, from tension tests with variable angle, for a simulation of drawing behavior. The anisotropy of plastic behavior showed that the sheet A possesses a better faculty to the draw forming that the sheet B. The morphological study showed that the structure heterogeneity could lead to the apparition of micro-cracks. The texture analysis showed that the two investigated sheets possess a texture {111}<uvw>, required for the drawing of bcc materials; the sheet A possesses a main component {111}<110> more favorable than the component {111}<112> that exists in the sheet B. These structural differences can explain the differences observed in the mechanical behavior.

 

Keywords:  Drawing; Anisotropy; Texture; Morphology; Cracking; Resistance.

 

Résume

    L’aptitude à l’emboutissage est considérée à partir de l’anisotropie structurale, dans une étude   comparative  entre  deux  tôles  destinées  à la mise en forme. Le problème industriel est lié à l’apparition de fissures au cours de l’emboutissage, le comportement mécanique est analysé en relation avec la texture, cristallographique et morphologique Nous avons considéré l’évolution des caractéristiques mécaniques dans le plan de la tôle, à partir d’essais de  traction à angle variable, pour différents taux de déformation, pour une simulation de comportement en emboutissage. L’anisotropie de comportement plastique mise en évidence a montré que la tôle A possède une meilleure aptitude à l’emboutissage que la tôle B. L’étude morphologique a montré que cette dernière présente une hétérogénéité de structure qui peut conduire à l’apparition de microfissures. L’analyse de textures a montré que les deux tôles possèdent une texture {111}<uvw>, souhaitable pour l’emboutissabilité; la tôle A possède un renforcement{111}<110> plus bénéfique que le renforcement {111}<112> qui existe dans la tôle B. Ces différences structurales peuvent expliquer les différences de comportement mécaniques observées.

 

Mots-clés: Emboutissage ;  Anisotropie ; Texture ; Morphologie ; Fissuration ; Résistance.

© 2015